Abolition de l'esclavage au Canada


Image: Médaille commémorant l'abolition officielle de l'esclavage au Canada en 1834 par l'Empire britannique (avec la permission du musée de Bolton)


C'est grâce aux forces dynamiques nées de la résistance des Africains, tant esclaves que libres, et aux prises de position de ceux qui, s'inspirant du concept d'égalité, s'élevaient contre l'esclavage que fut proclamée l'abolition de l'esclavage le 1er août 1834 dans toutes les régions du monde contrôlées par les Britanniques, y compris au Canada. Dans les autres pays, en Jamaïque notamment, l'esclavage sera aboli par étapes progressives.

Les Africains asservis s'étaient battus pour ne pas être enlevés et retenus captifs en Afrique, ils s'étaient battus pour ne pas être réduits à l'esclavage sur les navires négriers, ils avaient lutté pour ne pas être parqués avant d'être vendus et après avoir été vendus. C'est à la suite de ces actes de résistance que les propriétaires d'esclaves durent réexaminer le système de l'esclavage, revoir leur position quant à l'indépendance des Africains et tenter de comprendre les raisons pour lesquelles ces hommes et ces femmes n'acceptaient pas leur état. La résistance des Africains remit en question la perception que les autres en avaient; après tout, ils étaient intelligents, en possession de tous leurs moyens et le statut d'esclave ne leur convenait pas.

D'anciens propriétaires d'esclaves et tous ceux aux profondes convictions religieuses se mirent à s'élever contre l'esclavage des Africains. Appelés abolitionnistes, ils s'efforcèrent d'user de leur influence dans la société pour modifier les lois qui avaient permis que se développe l'esclavage. Le mouvement visant à abolir l'esclavage était marqué en Grande-Bretagne et au Canada, colonie britannique où il y avait des esclaves. Le mouvement prit rapidement de l'ampleur.

Emboîtant le pas aux abolitionnistes connus comme William Wilberforce, le lieutenant-gouverneur John Graves Simcoe fut scandalisé d'apprendre qu'une esclave du nom de Chloe Cooley avait été ligotée de force et traînée sur un navire qui allait traverser la Niagara pour être vendue. Comprenant que la liberté de tous les Africains était compromise, il se mit à faire pression auprès d'autres membres du gouvernement. Certains d'entre eux, propriétaires d'esclaves, ne voyaient pas d'un bon .il l'affranchissement de leurs « biens ». En 1793, John Graves Simcoe réussit finalement à faire adopter une loi qui accommodait tout le monde : les domestiques engagés à long terme (les Canadiens d'origine européenne) seraient affranchis et les Canadiens d'origine africaine seraient graduellement affranchis après avoir atteint l'âge de 25 ans. Cette loi d'accommodement ouvrit la voie à l'abolition de l'esclavage au Canada; ce fut la première loi du genre. Elle allait déboucher sur l'abolition de la traite transatlantique des esclaves en 1807.

Grâce au succès que connut l'application de cette loi, les abolitionnistes britanniques furent en mesure de poursuivre leurs moyens de pression pour que des changements aient lieu, soutenus en cela par des abolitionnistes de tous horizons, et les Africains furent en mesure de poursuivre leurs actes de résistance. Dans le monde entier, les pays contrôlés par les Britanniques se penchèrent sur les façons d'administrer ces changements et en juillet 1833, le British Imperial Act est adopté. Au Canada, cette loi entrera en vigueur le 1er août 1834 et à d'autres dates dans diverses autres régions gouvernées par les Britanniques. Le Jour de l'émancipation fut fêté à la fois par les anciens esclaves, par ceux qui n'avaient jamais porté de fers et par ceux qui voulaient la justice pour tous.

Les Afro-Néo-Écossais à l'époque de l'esclavage et de l'abolition
Explorez cette collection en ligne exhaustive de ressources primaires sur l’histoire des premiers Noirs en Nouvelle-Écosse. Un site Web du gouvernement de la Nouvelle-Écosse.

Les Noirs au Canada : entre liberté et ségrégation
Un site Web interactif qui retrace les nombreux défis auxquels ont dû faire face les Africains, immigrants au Canada depuis les derniers 400 ans. De la Fondation de la tolérance de Montréal.

Le départ pour la Sierra Leone
Un aperçu des conditions qui motivèrent les Loyalistes noires de la Nouvelle-Écosse à quitter pour le Sierra Leone. Tiré du site Web À la recherche des Loyalistes noirs – des communautés noires de la Nouvelle-Écosse.

De remarquables oubliés : L’esclavage
Ce site offre des informations à propos d’une émission de Radio-Canada qui relate les événements et les conditions menant à l’abolition de l’esclavage au Canada.

Mary Ann Shadd Cary
Un profil de l’abolitionniste Mary Ann Shadd Cary, pionnière de l’édition et féministe. Tiré du site Web de Radio-Canada.

Marie-Josèphe-Angélique
Cette page présente une brève référence à Marie-Josèphe Angélique, résidente esclave de Montréal. De Radio-Canada.

Brève histoire de l'esclavage au Canada
Une brève histoire de l'esclavage au Canada.

La période de l'esclavage au Québec
Un documentaire de la période de l'esclavage au Québec.

Deux siècles d'esclavage au Québec
Une brève description de Deux siècles d'esclavage au Québec par Marcel Trudel.

Le Mois de l’histoire des Noirs
Information sur le Mois de l’histoire des Noirs. Chaque année, les Canadiens sont conviés à prendre part aux célébrations et aux événements qui soulignent l’héritage de leurs concitoyens de race noire, ceux d’hier et d’aujourd’hui, à l’occasion du Mois de l’histoire des Noirs. Par Citoyenneté et Immigration Canada.

La chasse au trésor, une expérience interactive sur l’histoire de la communauté noire au Canada
Naviguez dans l’exposition pour mieux connaître l’histoire de la communauté noire au Canada. Par le site Web de Citoyenneté et Immigration Canada.

L’esclavage
Un bref historique sur la pratique de l’esclavage au Canada. Contient des liens à des articles connexes tirés de l’Encyclopédie canadienne.

John Graves Simcoe
Un article portant sur John Graves Simcoe, le premier lieutenant-gouverneur du Haut-Canada et de sa lutte pour faire supprimer l’esclavage. Extrait de l’Encyclopédie canadienne.

Le mouvement antiesclavagiste au Canada
Une très bonne collection en ligne d’archives et de photographies se rapportant au mouvement antiesclavagiste au Canada. Pour en savoir davantage, cliquez sur la flèche à droite, au bas de la page.

L’histoire des Noirs en Ontario : La fin de l’esclavage
Une exposition en ligne de photos et de documents numérisés portant sur l’abolition de l’esclavage au Haut-Canada. Extrait des Archives publiques de l’Ontario.

Le mouvement abolitionniste en Amérique du Nord britannique
Une fiche d’information au sujet de l’impact durable du mouvement abolitionniste en Amérique du Nord britannique. Extrait de Parcs Canada.

Mary Ann Shadd, 1823 - 1893
Ce site est consacré à Mary Ann Shadd, abolitionniste, enseignante, avocate, conférencière, directrice de journal et défenseure des droits civils. Extrait de Bibliothèque et Archives Canada.