Mary Ann Shadd


Image: Mary Ann Shadd (avec la permission de Bibliothèque et Archives Canada/C-029977)


Née de parents libres à Wilmington, au Delaware, Mary Ann Shadd était l'aînée de 13 enfants. Ayant été scolarisée par les Quakers, elle a, par la suite, enseigné dans tous les États du Nord Est. Sur les traces de ses parents activistes, membres du chemin de fer clandestin, Mary Ann Shadd a suivi le chemin emprunté par ceux qui se dirigeaient vers le nord afin de trouver la liberté au Canada. Après s'être établie à Windsor, elle a rédigé des brochures didactiques qui présentaient les avantages du Canada aux colons désireux de travailler, et qui prônaient la nécessité de vivre selon ses propres moyens. À Windsor, elle fonda une école intégrée qui ouvrait ses portes à tous ceux qui pouvaient se permettre de la fréquenter. (À cette époque, l'enseignement ne constituait pas un service public.) Par la suite, elle déménagea à St. Catharines, puis à Toronto, où elle a rencontré et épousé le veuf Thomas Cary. Afin de diffuser de l'information sur les succès remportés par les Noirs vivant libres au Canada, elle lança le journal Provincial Freeman, devenant ainsi la première femme noire d'Amérique à publier un journal, même s'il avait d'abord fallu qu'un homme se fasse passer pour l'éditeur officiel de sa propre publication.

Avant son retour aux États Unis, Mary Ann Shadd a obtenu la citoyenneté canadienne. En 1851, elle est devenue la seule femme à prendre part au premier congrès des hommes libres de couleur tenu à l'extérieur des États Unis. Par la suite, elle a exercé les fonctions d'agente de recrutement afin de soutenir les forces de l'Union, pendant la guerre de Sécession. Elle partit par la suite s'installer à Washington, D.C., où elle a enseigné, puis entrepris des études en droit. Mary Ann Shadd est devenue la première femme noire à obtenir ce diplôme de l'Université Howard. Elle a également consacré ses efforts à l'obtention du suffrage féminin (droit de vote des femmes) et est devenue la première femme noire à voter lors d'une élection nationale.

Mary Ann Shadd Cary
Un profil de l’abolitionniste Mary Ann Shadd Cary, pionnière de l’édition et féministe. Tiré du site Web de Radio-Canada.

Mary Shadd Cary
Une biographie de la Canadienne Mary Shadd Cary, directrice de journal et défenseur des droits civils au 19e siècle. Extrait de Bibliothèque et Archives Canada.

Mary Ann Shadd
Biographie détaillée de l’activiste afro-canadienne Mary Ann Shadd. Extrait du Dictionnaire biographique canadien en ligne.