Measha Brueggergosman


Image: Measha Brueggergosman (avec la permission des archives de la Presse Canadienne)


Measha Brueggergosman (née Gosman) est la fille d'Anne Eatmon et Sterling Gosman de Fredericton, au Nouveau Brunswick et fait ainsi partie de la probable huitième génération de cette famille établie au Canada. À l'époque de la guerre d'indépendance des États-Unis, puisque l'on proposait d'affranchir les Afro Américains qui combattaient aux côtés des Britanniques, bon nombre d'entre eux acceptèrent cette offre en se rendant au Canada, en particulier dans les provinces maritimes.

Après avoir passé son enfance à chanter dans la chorale de l'église baptiste locale, Measha Brueggergosman a continué à cultiver ses intérêts musicaux en prenant des leçons de chant et de piano. Pendant son adolescence, elle participa grâce à des bourses, au camp musical de Rothesay, au Nouveau Brunswick et aux programmes d'été du Conservatoire de Boston. Par la suite, elle continua ses études à l'Université de Toronto, d'où elle obtint son baccalauréat en musique; c'est ensuite à Düsseldorf, en Allemagne, qu'elle se mérita une maîtrise en musique de la Robert Schumann Hochschule, en 1990.

Measha Brueggergosman s'est produite avec la Chorale Nathaniel Dett, avant d'obtenir le premier rôle de l'opéra Beatrice Chancy (1998), qui porte sur une esclave afro canadienne ayant vécu en Nouvelle Écosse au XIXe siècle. À la suite de son mariage avec son amour de jeunesse, un Suisse rencontré lors d'un programme d'échange étudiant, elle fusionna son nom de famille avec le sien.

Les prestations intenses de Measha Brueggergosman lui ont permis d'acquérir sa grande réputation internationale. Qu'il s'agisse de l'Orchestre symphonique de Toronto, de l'International Tattoo de la Nouvelle Écosse ou de l'Orchestre du Centre national des Arts, en passant par l'Opéra de Cincinnati et par le Festival international Beethoven de Bonn, sa voix et ses interprétations ébahissent ses auditeurs. L'enregistrement de l'œuvre Songs of Innocence and Experience de William Bolcom, auquel elle a pris part en 2005, a mérité trois Grammy Awards, dont celui du meilleur album classique. Parmi les autres prix remportés par Measha Brueggergosman, citons le prix du Concours musical international de Montréal des Jeunesses musicales du Canada, le Concours international de musique de Munich et le Concours international de musique de la reine Sonja d'Oslo. En plus de cumuler deux mises en nomination aux Junos, elle remporta le prix de l'album classique de l'année en 2008. En septembre 2009, Measha Brueggergosman s'est produite au Festival international du film de Toronto.

Measha Brueggergosman Joni Mitchell "Both Sides Now"
Visionnez cet extrait vidéo de Measha Brueggergosman qui interprète la chanson de Joni Mitchell, « Both Sides Now». Tiré de YouTube.

Measha Brueggergosman - Surprise
Dans cet extrait vidéo, Measha Brueggergosman parle de l’enregistrement de son album sous étiquette DG, « Surprise », à Londres. Cet extrait présente également des séquences d’enregistrement. Tiré de YouTube.